logo mutec shs

Existe-il des solutions de rachat de prêt pour les travailleurs en intérim ?


Simulateur et comparateur de rachat de crédit

Le statut d'intérimaire dans les entreprises

Chaque année, des dizaines de milliers de français sont embauchés dans des sociétés en tant qu'intérimaires.
Ce statut professionnel est très fréquent dans l'ensemble des secteurs d'activité nécessitant notamment de la main d’œuvre.
Bien que les contrats d’intérim coûtent cher aux employeurs, ces derniers apprécient d'embaucher des employés sous ce statut plutôt qu'en CDI.
Or, comme tous les autres employés, il est très fréquent que les intérimaires ont le besoin de réaliser un rachat de crédit.
Dans la mesure où leur contrat de travail n'est pas un CDI, beaucoup se posent la question concernant la faisabilité d'un rachat de prêt.


Les solutions de rachat de crédit pour les intérimaires

Le scoring des banques rend l'accès au rachat de crédit difficile et chaque année beaucoup de ménages n'arrivent pas à obtenir une réponse positive.
Ainsi, des milliers de demandes de rachat de crédit sont refusées et les personnes concernées se tournent alors vers la Commission de surendettement de la Banque de France.
Le fait de travailler en intérim rend difficile la demande car les organismes de rachat de crédit préfèrent les demandes provenant de personnes en CDI.
Cependant, un intérimaire travaillant depuis plusieurs années sous ce statut peut éventuellement réaliser un rachat de crédit sous certaines conditions.

Cas d'un rachat de crédit intérimaire propriétaire

Lorsqu'une banque réceptionne un dossier de rachat de crédit propriétaire, elle est d’emblée rassurée et étudie la demande.
Cependant, le fait que le demandeur soit un intérimaire est plutôt un point négatif car cela est souvent associé à de l'instabilité professionnelle.
Or, dans le cas où l'intérimaire a la possibilité de réaliser un rachat de crédit hypothécaire, cela augmente considérablement ses chances d'obtenir son financement.
Concernant la valeur du bien hypothéqué, sa valeur devra être supérieure à la dette globale du particulier.
Cette garantie hypothécaire est rassurante pour la banque et cela peut permettre à l'intérimaire d'obtenir une réponse favorable à sa demande.




Mise en place d'une cession sur salaire

Les établissements de rachat de crédit ont besoin de s'assurer que l'argent prêté leur reviendra et que ce ne sera pas une perte pour eux.
C'est pour cette raison qu'ils ont besoin de garanties afin de donner leur acceptation.
Dans le cas d'un rachat de crédit intérimaire, il y a la possibilité que le salaire de l’intérimaire soit directement versé à l'organisme de rachat de crédit.
De cette manière, cela permet une garantie importante pour la banque prêteuse dans la mesure où elle sait que l'argent qu'elle doit percevoir ne sera pas dépensé.
Dans ce cas, le risque de rejet de prélèvement n’existe pas.
Pour la mise en place de ce type de remboursement, il suffit de faire la demande à l'agence intérim dont le service comptable a l'habitude de ce type de procédé.


Faire appel à une personne qui se porte caution

Il est tout à fait possible de faire appel à une tierce personne acceptant de se porter caution pour un regroupement de prêts.
Cette personne peut être aussi bien un membre de la famille de l’emprunteur qu'un ami.
Le particulier cautionnant l'opération doit bien entendu pouvoir apporter à titre personnel des garanties à la banque prêteuse.
Il devra remplir les conditions demandées par les organismes de rachat de crédit comme si la demande était pour lui-même.
Dans le cas où l'intérimaire ne paye pas l'une des mensualités, c'est la personne s'étant portée caution qui devra payer à sa place conformément à son engagement.


Cas où le co-emprunteur est en CDI

Il est tout à fait possible pour un particulier travaillant en intérim de réaliser un regroupement de crédits avec un co-emprunteur exerçant son activité en CDI.
Dans le cas où ce dernier dispose d'un salaire mensuel de minimum 1500 euros, cela faciliterait la demande car la banque de rachat de crédit obtiendrait les garanties souhaitées.
Bien entendu, la banque devra étudier d'autres points de la demande avant de donner sa réponse.
Cependant, le point négatif dû au fait que le demandeur travaille en intérim est compensé par le CDI dont dispose son co-emprunteur.


Conclusion sur le rachat de prêt pour intérimaire

Les travailleurs en intérim ne font pas partie des profils recherchés par les banques de rachat de crédit.
Ce statut professionnel n'est pas rassurant pour les organismes finançant généralement des clients ayant un contrat à durée indéterminée.
Cependant, cette lacune peut-être compensée par d'autres points tels que dans le cas où l'intérimaire est propriétaire ou s'il dispose d'un co-emprunteur travaillant en CDI.
Afin de demander une étude personnalisée, l'utilisation d'un simulateur de rachat de crédit est conseillée afin de recevoir des propositions concrètes.