Le fonctionnement du rachat de crédit hypothécaire de second rang


Simulateur et comparateur de rachat de crédit


Qu'est-ce qu'un rachat de crédit hypothécaire de deuxième rang ?

Plus d'un ménage sur trois se trouvant en situation de surendettement se tournent vers la solution de rachat de prêt afin de baisser leur taux d'endettement.
Cependant, malgré un nombre élevé de demandes de rachat de crédit chaque année, un minorité de ménages seulement obtiennent un accord bancaire.
En effet, les banques de rachat de crédit ont mis en place un scoring permettant de filtrer les demandes et d'accorder le financement uniquement aux meilleurs dossiers.
Les propriétaires obtiennent beaucoup plus facilement un accord bancaire pour un rachat de crédit que les locataires et les hébergés gratuitement.
En effet, les propriétaires disposent d'un ou plusieurs biens immobiliers représentant une garantie importante pour les organismes de rachat de prêt.

Dans la majorité des cas, la banque exige que le bien détenu par le propriétaire soit hypothéqué et, dans ce cas, il s'agit d'un rachat de crédit hypothécaire.
Dans certains cas, il est préférable de réaliser un rachat de crédit partiel et de ne pas faire racheter son prêt immobilier.
C'est notamment le cas où le prêt immobilier est composé d'un PTZ ou s'il est presque entièrement remboursé.
Lors d'une demande de rachat de prêt partiel n'incluant pas le prêt immobilier, le principal créancier du prêt immobilier reste donc la banque l'ayant octroyé initialement.
Dans la mesure où le bien est déjà hypothéqué par une banque, l'organisme de rachat de crédit peut accepter d'être le second organisme hypothéquant le bien immobilier.
Il s'agit alors d'un rachat de crédit hypothécaire de second rang nommé également de deuxième rang.


Pourquoi réaliser un rachat de crédit hypothécaire de second rang ?

La réalisation d'un rachat de crédit hypothécaire de deuxième rang comporte plusieurs avantages.


Garder ses prêts à un taux avantageux

Lors d'un regroupement de prêts total, l'ensemble des crédits sont rachetés y compris les prêts à taux 0 acquis lors de la souscription d'un prêt immobilier.
Un taux d'intérêt global s'applique alors à l'ensemble des prêts rachetés y compris aux PTZ, ce qui fait perdre à ces derniers ses avantages.
En effectuant un rachat de crédit hypothécaire de deuxième rang, l'emprunteur continue de bénéficier des avantages du PTZ de son prêt immobilier.


Éviter les pénalités de remboursement anticipé

Dans le cadre d'un rachat de crédit incluant un prêt immobilier, l'emprunteur doit s'acquitter des pénalités de remboursement anticipé qui s'élèvent à 3%.
Ainsi, dans le cas où il ne procède pas au rachat de son prêt immobilier, ces pénalités de remboursement anticipé ne s'appliquent pas.


Limiter les risques liés au rachat de crédit

Hypothéquer son logement afin d'obtenir une réponse positive pour un rachat de crédit est risqué dans la mesure où le bien peut être vendu dans le cas où le client devient insolvable.
Ainsi, en effectuant un rachat de crédit hypothécaire de deuxième rang, la banque de rachat de prêt n'a pas entièrement le monopole sur le bien de l'emprunteur.


Le coût d'un rachat de crédit hypothécaire de deuxième rang

La banque de rachat de crédit acceptant de se mettre au deuxième rang de l'hypothèque prend des risques importants.
En effet, dans le cas où le client devient insolvable, l'organisme hypothéquant le bien au second rang ne pourra pas récupérer l'argent prêté dans l'immédiat.
Il devra attendre que la banque ayant hypothéqué le bien au premier rang récupère d'abord son argent.
De ce fait, une banque hypothéquant le bien au deuxième rang facture cette prise de risque au client dont le montant dépend du demandeur.
Plus ce dernier est considéré comme étant un client à risque, plus les frais liés à l'opération sont élevés.
En moyenne, la banque facture à son client entre 1% et 6% du montant global du rachat de crédit.
Cependant, il ne faut pas hésiter à négocier ces frais auprès de l'établissement bancaire.


Les conditions d'obtention d'un rachat de crédit hypothécaire de second rang

Pour trouver une banque acceptant de se positionner au deuxième rang d'une hypothèque d'un bien, plusieurs conditions doivent être remplies.
Tout d'abord, le montant global des dettes à rembourser doit être nettement plus faible que la valeur du bien immobilier.
Cela permet à la banque de second rang de s'assurer qu'elle pourra récupérer l'argent prêté en cas d'insolvabilité du client.
Aussi, plus le taux d'endettement du demandeur est faible, plus il a des chances de trouver une banque acceptant d'hypothéquer son bien immobilier au deuxième rang.

Enfin, il est important que le demandeur n'ait aucun rejet de prélèvement lors du remboursement de son prêt immobilier au cours des 3 derniers mois.
En effet, il est important pour la banque de s'assurer que l'emprunteur rembourse correctement son prêt immobilier.
Les spécialistes de Mutec Shs restent à disposition pour toute question sur le rachat de crédit hypothécaire de second rang.


A lire sur le même thème:


Le rachat de crédit hypothécaire
Quels sont les frais d'un rachat de crédits hypothécaire ?
Le rachat de crédit propriétaire








Articles intéressants sur le rachat de prêt


Un prêt vous engage et doit être remboursé. De ce fait, il est impératif de bien vérifier ses capacités financières avant de signer une offre de crédit.
Les opérations de rachat de crédit sont encadrées par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution situé au 61 rue Taitbout, 75436 Paris Cedex 09.

Mutec-shs.fr a une note de 9.6/10 selon 52 avis clients sur Trustpilot