Tout savoir sur le rachat de crédit pour salarié


Simulateur et comparateur de rachat de crédit


Les salariés : Un statut apprécié par les banques de rachat de crédit

Chaque année, des centaines de milliers de demandes de rachat de crédit sont étudiées par les banques spécialisées.
Ces dernières ont mis en place un scoring afin de filtrer les demandes et de garder uniquement les plus qualitatives.
Au fil des années, les organismes de rachat de crédit ont dû durcir leurs critères d'acceptation afin d'éviter au maximum de faire face à des cas de clients insolvables.
L'un des critères les plus importants pour la banque de rachat de crédit est le type de poste occupé par le demandeur.

Les demandes de rachat de crédit des salariés sont globalement les plus qualitatives par les banques qui apprécient particulièrement les demandeurs ayant un emploi stable.
Cela ne signifie pas que seuls les salariés peuvent prétendre au rachat de crédit mais ils ont un côté rassurant pour les banques contrairement aux travailleurs non salariés.
En règle générale, ces derniers doivent pouvoir justifier de 3 ans d'ancienneté dans leur activité afin que leur dossier ait des chances d'être accepté.
Pour en revenir aux salariés, il en existe de différents types qu'il est important de différencier en fonction de leur contrat de travail.


Le traitement des demandes de rachat de crédit par type de salarié

Le statut de salarié englobe plusieurs types de contrats de travail et plusieurs types de métiers.
Ces différences sont très importantes pour les sociétés de rachat de crédit qui tiennent compte de plusieurs critères relatifs à la situation professionnelle du salarié.


Les fonctionnaires : Une cible idéale pour les banques

Parmi les salariés, il y a un statut professionnel grandement apprécié par les banques de rachat de crédit : il s'agit des fonctionnaires.
Ces derniers sont des salariés travaillant pour l'État et dont la sécurité de l'emploi est importante.

A moins d'une faute professionnelle grave ou d'un choix personnel de changement de carrière, les fonctionnaires sont titularisés pour toute leur vie et connaissent des évolutions de carrière pour la plupart.
C'est pour ces raisons que le taux d'acceptation des demandes de rachat de crédit des fonctionnaires est plus élevé que la moyenne.


Les salariés en CDI

Dans la majorité des cas, les salariés effectuant une demande de rachat de prêt disposent d'un CDI qui correspond au contrat à durée indéterminée.
Qu'il s'agisse d'un emploi dans le privé ou dans le public, ce type de contrat de travail correspond aux attentes des organismes de rachat de prêt.

Lorsqu'un salarié dispose d'un CDI, cela signifie qu'il a un emploi stable et donc une situation professionnelle pérenne.
Dans le cas où celui-ci ne fait pas l'objet d'un fichage bancaire et s'il gagne 1500 euros au minimum, il a de fortes chances de voir sa demande de rachat de crédit acceptée.


Les travailleurs en CDD

Bien que les contrats en CDI soient les plus fréquents, de nombreux salariés disposent d'un CDD qui correspond au contrat à durée déterminée.
Ce type de contrat de travail est guère apprécié par les sociétés de rachat de crédit dans la mesure où ce type d'embauche est généralement éphémère.

Il est donc compliqué pour un salarié en CDD d'obtenir une réponse positive pour un regroupement de crédits.
En revanche, si le salarié en CDD dispose d'un co-emprunteur exerçant une activité en CDI, il aura nettement plus de chances de voir sa demande aboutir.


Le cas des intérimaires

Bien que coûteux pour les entreprises, le nombre d'intérimaires est de plus en plus important au fil des années notamment dans le secteur du BTP et des travaux publics.
Cela s'explique notamment par le fait que les sociétés ont une politique de recrutement plus prudente en évitant d'embaucher du personnel en CDI.

Comme pour les salariés en CDD, les intérimaires peuvent difficilement bénéficier d'un rachat de crédit à moins que leur co-emprunteur soit dans une situation professionnelle plus stable.
Certains salariés arrivent à regrouper leurs dettes sans co-emprunteur dans le cas où ils travaillent en intérim depuis de nombreuses années et s'ils disposent d'un bien immobilier à hypothéquer dont la valeur est nettement supérieure au montant global des dettes.


Conclusion sur le rachat de crédit pour salarié

Il existe de nombreux types de postes en salarié avec chacune des particularités différentes et donc jugé différemment par les banques de rachat de crédit.
Les salariés en CDI ont le plus de chances d'obtenir une réponse favorable pour un rachat de crédit à condition qu'ils disposent d'un salaire de minimum 1500 euros et qu'ils ne soient pas ficp ou fcc.

Dans la mesure où chaque demande de rachat de crédit est étudiée individuellement par les banques, il est conseillé à chaque salarié de déposer une demande afin que celle-ci soit analysée par les organismes de regroupement de prêts.
Le simulateur de rachat de crédit développé par Mutec Shs permet aux salariés ainsi qu'aux autres types de travailleurs de bénéficier d'une étude gratuite de leur demande auprès de plusieurs banques de rachat de crédit.


A lire sur le même thème:


Le rachat de crédit fonctionnaire
Rachat de crédit pour les intérimaires
Réaliser un rachat de crédit sans CDI : comment s'y prendre ?








Articles intéressants sur le rachat de prêt


Un prêt vous engage et doit être remboursé. De ce fait, il est impératif de bien vérifier ses capacités financières avant de signer une offre de crédit.
Les opérations de rachat de crédit sont encadrées par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution situé au 61 rue Taitbout, 75436 Paris Cedex 09.

Mutec-shs.fr a une note de 9.6/10 selon 52 avis clients sur Trustpilot