Quelles sont les conditions d'obtention d'un rachat de crédit ?


Simulateur et comparateur de rachat de crédit


Le rachat de prêt : Une opération financière inaccessible pour de nombreux ménages

Chaque année, un très grand nombre de ménages effectuent une demande de rachat de crédit afin de sortir d'une situation de surendettement ou dans le but d'améliorer leur niveau de vie.
Or, plus de 85% des demandes n'aboutissent pas pour différentes raisons ne permettant donc pas aux particuliers concernés de baisser leur taux d'endettement.

Les raisons des refus des banques de rachat de crédit sont nombreuses, ce qui explique le fort taux de rejet des dossiers.
En effet, pour obtenir un accord bancaire, le demandeur doit répondre à de multiples exigences relatives à sa situation personnelle et professionnelle.


Les principaux critères d'acceptation d'un dossier de rachat de crédit

Afin de donner un premier accord de principe et de procéder à une étude plus approfondie de la demande, celle-ci doit correspondre à plusieurs critères.


Ne pas être hébergé gratuitement

De nombreux particuliers sont hébergés à titre gratuit par de la famille ou par leur employeur.
Or, de nombreux courtiers en rachat de crédit refusent d'étudier une demande provenant d'une personne hébergée gratuitement afin de se consacrer à d'autres dossiers.
Cependant, le fait d'être hébergé gratuitement n'est en réalité pas totalement rédhibitoire, notamment si le demandeur dispose d'un logement de fonction.
Néanmoins, le fait d'être propriétaire ou même locataire d'un logement facilite l'accès au regroupement de crédits.


Le type de contrat de travail

Pour espérer bénéficier d'un accord bancaire pour un rachat de prêt, il est indispensable que le demandeur ou son co-emprunteur dispose d'un CDI ou qu'il soit à la retraite.
Concernant les travailleurs non salariés (TNS), ils doivent être en activité depuis au minimum 3 ans.
Ainsi, les travailleurs en CDD ou en intérim auront des difficultés à regrouper leurs dettes à cause du manque de stabilité de leur situation professionnelle.


Les revenus du ménage

Les revenus du demandeur sont l'un des principaux critères d'acceptation ou de refus des organismes de rachat de prêt.
Naturellement, plus le demandeur dispose de revenus élevés plus ses chances de voir son dossier accepté seront importantes.
Généralement, les banques exigent un revenu minimum de 1500 euros par mois mais ces dernières étudient les demandes de ménages disposant d'un revenu global de minimum 1300 euros par mois.


Le fichage à la Banque de France ficp ou fcc

Généralement, un fichage en Banque de France est rédhibitoire pour les organismes de rachat de crédit à moins que le demandeur soit propriétaire d'un bien immobilier.
Cependant, dans de nombreux cas, le fait d'être propriétaire n'est pas suffisant pour combler le fichage à la Banque de France même si cela améliore la qualité du dossier.


Le nombre de prêts à regrouper

Le demandeur doit disposer d'au minimum deux crédits en cours de remboursement pour prétendre à un rachat de crédit.
Parmi les différents prêts à regrouper, au minimum l'un d'entre eux doit être un crédit à la consommation.
Il peut s'agir aussi bien d'un prêt travaux, d'un crédit revolving, d'un prêt auto... Il n'existe pas de nombre maximum de prêts à regrouper, ce qui permet ainsi à chacun de regrouper l'ensemble de leurs prêts.


L'âge du demandeur

Le rachat de crédit est accessible à toutes les générations mais il existe néanmoins un âge minimum et un âge maximum.
En règle générale, le demandeur doit avoir un âge compris entre 25 ans et 75 ans pour regrouper ses dettes.
Dans certains cas particuliers, les banques donnent leur accord à des personnes ne se situant pas dans cette tranche d'âge mais cela reste rare.


Le montant minimum à regrouper

Généralement, les courtiers en rachat de crédit étudient les dossiers dont le montant global à regrouper est de minimum 15000 euros.
Ce montant inclut aussi bien les prêts à la consommation, crédits immobilier ainsi que la trésorerie supplémentaire.
Cependant, la part du montant global des prêts à la consommation doit être de 8000 euros au minimum.
Si ce n'est pas le cas, il s'agit d'une renégociation de prêt immobilier et non pas d'un rachat de prêt.


L'espacement dans le temps des rachats de crédits

Il est tout à fait possible de cumuler plusieurs rachats de crédit dans le cas où cela est nécessaire.
Cependant, les banques exigent un espacement de minimum 12 mois entre deux rachats de crédit.
Il est important de souligner qu'une personne ayant déjà regroupé ses dettes aura plus de difficultés à bénéficier d'un nouvel accord bancaire.


Conclusion sur les conditions d'obtention d'un rachat de prêts

Les banques de rachat de crédit ont de nombreuses exigences afin de donner leur accord.
Les critères énumérés précédemment sont les principales attentes des banques afin de procéder à une étude plus précise de la demande.

Il faut savoir que chaque année de nombreuses demandes de rachat de crédit aboutissent malgré le fait qu'elles ne répondent pas a priori aux attentes des banques.
C'est pour cette raison qu'il ne faut pas hésiter à effectuer sa demande malgré le fait que la demande ne réponde pas entièrement aux critères des banques.
Pour toute question sur les critères d'acceptation d'un rachat de crédit, les experts de Mutec Shs se tiennent à disposition des ménages.


A lire sur le même thème:


Le scoring des banques de rachat de prêt
Les principaux motifs de refus d'un rachat de prêt








Articles intéressants sur le rachat de prêt


Un prêt vous engage et doit être remboursé. De ce fait, il est impératif de bien vérifier ses capacités financières avant de signer une offre de crédit.
Les opérations de rachat de crédit sont encadrées par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution situé au 61 rue Taitbout, 75436 Paris Cedex 09.

Mutec-shs.fr a une note de 9.6/10 selon 57 avis clients sur Trustpilot