Quels sont les pièges du rachat de crédit ?


Simulateur et comparateur de rachat de crédit


Quelques rappels sur le rachat de crédit

Une opération de rachat de crédit a pour objectif de diminuer fortement les mensualités d'une personne ou d'une société généralement en situation de surendettement.
Cette opération financière est ouverte à toutes les personnes majeures ayant au minimum 2 prêts en cours de remboursement.
Dans certains cas, il est possible de renégocier un seul prêt, c'est notamment le cas d'une renégociation de prêt immobilier.

Le rachat de crédit est incontestablement l'une des solutions préférées des ménages souhaitant baisser leur taux d'endettement.
Cependant, malgré les nombreux avantages offerts par cette opération bancaire, celle-ci comporte des inconvénients qui sont considérés comme étant les pièges du rachat de crédit.


Les principaux pièges du rachat de crédit

Il est important de connaître certains points avant de se lancer dans une démarche de rachat de crédit afin d'éviter de mauvaises surprises par la suite.


  1. Penser que le rachat de crédit diminue le niveau d'endettement

  2. De nombreux particuliers pensent qu'à la suite d'un rachat de crédit, ils sont moins endettés qu'auparavant.
    Or, ce n'est pas le cas et c'est même le contraire dans la mesure où lors de la mise en place du regroupement de crédits l'endetté doit s'acquitter des frais liés à l'opération.
    De ce fait, la personne effectuant un rachat de crédit se retrouve avec d'avantage de dettes qu'auparavant.
    Ainsi, le rachat de crédit ne permet pas une diminution de l'endettement des ménages mais il permet en revanche une réduction importante du taux d'endettement (jusqu'à 70%).
    Il est important de souligner que l'ensemble des frais liés au rachat de crédit sont intégrés directement au regroupement de prêts, ce qui facilite le paiement de ces derniers.


  3. Faire appel à un seul courtier

  4. Le rachat de crédit n'est pas une opération anodine et il est primordial de bien se préparer avant de s'engager auprès d'une banque.
    Or, de nombreux ménages font l'erreur d'accepter la première offre qu'ils reçoivent sans prendre le temps de comparer les autres offres.
    Le fait d'obtenir plusieurs devis permet de mieux comprendre le fonctionnement de l'opération mais surtout d'économiser de l'argent.
    En effet, en recevant plusieurs propositions bancaires, cela permet de comparer plusieurs offres et d'opter ainsi pour l'offre du marché la plus avantageuse.


  5. Attention aux frais de courtage

  6. Lors d'une recherche d'un rachat de crédit, il est généralement possible d'effectuer l'opération auprès de sa banque ou de passer par un courtier.
    Celui-ci facture à son client des honoraires nommés frais de courtage dans le cas où l'opération aboutit.
    Généralement, ces frais de courtage s'élèvent entre 3% et 6% du montant global regroupé.
    Selon la loi en vigueur, les frais de courtage facturés au client ne doivent pas excéder 8%.
    Si c'est le cas, le courtier devra rembourser au client le montant des honoraires trop perçus.
    C'est notamment pour cette raison qu'il est important d'effectuer sa demande sur un comparateur rachat de crédit gratuit et sans engagement.
    Cela permet de connaître le montant des frais de courtage et les conditions financières de chaque courtier et de choisir ainsi l'offre la moins chère.


  7. Attention aux offres de rachat de crédit très alléchantes

  8. Il existe de nombreux courtiers sur le marché du rachat de crédit et chacun d'eux met tout en œuvre afin d'avoir l'exclusivité sur les dossiers qualitatifs.
    Conscient que le coût global de l'opération est un critère important pour le demandeur, certains courtiers n'hésitent pas à annoncer des tarifs très avantageux mais irréels.
    Cela permet aux courtiers malhonnêtes de se démarquer de la concurrence et d'obtenir l'exclusivité sur le dossier.
    A la suite d'une étude effectuée par la DGCCRF, plus de 15% des courtiers en rachat de prêt ne respectent pas pleinement les lois en vigueur sur le rachat de crédit.
    Il est donc important de ne pas tomber dans le piège de certains courtiers en rachat de crédit proposant de fausses propositions lors du premier entretien téléphonique.


  9. Attention aux propositions de trésorerie supplémentaire

  10. En réalisant un rachat de crédit, il est tout à fait possible de demander au courtier une somme d'argent supplémentaire afin de financer un nouveau projet ou procéder à un nouvel achat.
    Cependant, il faut garder en tête qu'une trésorerie supplémentaire n'est pas un cadeau de la banque et qu'elle devra être remboursée de la même manière qu'un emprunt classique.
    De ce fait, il est fortement déconseillé de souscrire à une trésorerie supplémentaire si cela n'est pas réellement nécessaire.
    En effet, la souscription à une trésorerie supplémentaire augmente d'avantage le niveau d'endettement.


  11. Souscrire à la durée de remboursement la plus élevée

  12. Le courtier en rachat de crédit propose généralement à ses clients différentes durées de remboursement variant généralement entre 10 ans et 25 ans.
    Plus la durée de remboursement est élevée, plus la mensualité sera basse, ce qui semble être l'option la plus attrayante.
    Or, il faut savoir que plus la durée de remboursement du rachat de crédit est élevée, plus le coût global de l'opération le sera également.
    De ce fait, il est important de choisir une durée de remboursement adaptée à ses besoins et de ne pas opter systématiquement pour la durée la plus élevée.
    Les experts de Mutec Shs préconisent une durée de mensualité permettant à l'endetté de baisser son taux d'endettement au seuil de 35%.


  13. Le changement de banque

  14. La réalisation d'un rachat de crédit auprès d'une banque n'oblige en aucun cas le demandeur à changer de banque.
    Un particulier peut tout à fait bénéficier d'un rachat de crédit de la part d'une banque tout en gardant ses comptes auprès de sa banque habituelle.
    De ce fait, la banque ne peut pas exiger à un client de transférer ses comptes chez elle afin d'obtenir une réponse positive.
    S'il le souhaite, le client est libre d'accepter le transfert des comptes auprès de l'organisme ayant permis le rachat de crédit mais il n'en a pas l'obligation.


A lire sur le même thème:


Avantages et inconvénients du rachat de crédit
Coût d'un rachat de prêt : le détail des frais
Faire un rachat de crédit dans une autre banque que la sienne








Articles intéressants sur le rachat de prêt


Un prêt vous engage et doit être remboursé. De ce fait, il est impératif de bien vérifier ses capacités financières avant de signer une offre de crédit.
Les opérations de rachat de crédit sont encadrées par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution situé au 61 rue Taitbout, 75436 Paris Cedex 09.

Mutec-shs.fr a une note de 9.7/10 selon 63 avis clients sur Trustpilot