logo mutec shs

L'obtention d'un rachat de crédit pour les locataires


Simulateur de rachat de crédit

Les prêts concernés par les regroupements de prêt locataire

Le nombre de locataire a baissé en France ces dernières années dans la mesure où les taux d'intérêt pour un prêt immobilier ont chuté ces dernières années.
De nombreuses personnes ont alors pris la décision d'acheter un bien immobilier et de quitter définitivement leur statue de locataire.
Cependant, malgré les taux d'intérêt pour l'achat d'une résidence, beaucoup de ménages en France n'arrivent pas à devenir propriétaire car les banques refusent de leur octroyer le prêt nécessaire.
Or, malgré qu'ils n'ont pas à rembourser un emprunt immobilier, de très nombreux locataire on un taux d'endettement élevé et recherche à un rachat de crédit pour le diminuer.
Ce taux d'endettement important est dû à l'accumulation de dettes diverses telles qu'un prêt revolving, auto ou tout simplement un emprunt pour disposer d'une trésorerie.

Ces prêts à la consommation ont généralement un taux d'intérêt élevé et générant ainsi un endettement important pour la personne ayant contracté ce type de prêt.
Par exemple, un emprunt pour l'achat de meuble peut avoir un taux d'intérêt supérieur à 16%.
L'accumulation de ces emprunts est donc en règle générale la cause du surendettement des locataires.


Trouver une banque de rachat de crédit pour les locataires

Pour cette étude, nous prenons le cas d'un locataire ne disposant d'aucun bien immobilier.
Il faut savoir qu'un locataire rencontrera beaucoup plus de difficulté qu'un propriétaire pour regrouper ses prêts.
En effet, les banques cherchent à financer les dossiers qu'ils jugent les plus solvables et pour lesquels ils pourront se faire rembourser en cas de problème de remboursement.
Les propriétaires mettent en garantie leur bien immobilier ce que ne peuvent pas faire les locataires dans la mesure où ils ne sont pas propriétaire d'un appartement ou d'une maison.

Heureusement, les banques de rachat de crédit acceptent tout de même les dossiers de locataires notamment si leur dossier est qualitatif par ailleurs.
Pour cela, le locataire ne doit pas être ficp ou fcc et doit avoir des revenus confortables afin de rassurer les banques.
Par ailleurs, le locataire ne doit pas avoir eu des rejets de prélèvements au cours des 3 derniers mois car cela pourrait être rédhibitoire.
Aussi, plus le locataire a de l'ancienneté dans son travail, plus cela sera positif pour sa demande.
Pour conclure, bien qu'un locataire ne présent pas de garantie importante pour les banques, il pourra tout de même espérer pouvoir restructurer ses dettes à condition que sa demande soit qualitative.