logo mutec shs

Peut-on faire un rachat de prêt en cas de divorce ?


Simulateur de rachat de crédit

Les conséquences d'un divorce sur le rachat de crédit

Le divorce est un moment très difficile pour toutes les personnes se retrouvant dans cette situation.
La plupart d'entre elles affirment perdre leurs repères et certaines tombent même en dépression.
Or, hormis le fait de se retrouver seul, le divorce a également des conséquences importantes financièrement.
Tout d'abord, les revenus sont divisés par deux et chacun des partis baisse alors automatiquement son niveau de vie.
Dans de nombreux cas, le ménage arrive à avoir un niveau de vie convenable grâce au cumul des salaires.

A la suite du divorce, de nombreuses personnes se retrouvent en difficulté financière, notamment dans le cas où l'un des partis avait de meilleurs revenus que son conjoint.
Cette situation est d'autant plus difficile pour les personnes ne travaillant pas et vivant uniquement du salaire de leur conjoint.
En outre, le divorce génère des frais de dossier et d'avocat non négligeables ainsi que des frais de pension alimentaire dans le cas où le couple a des enfants.
Beaucoup de personnes concernées par le divorce se posent la question de leur possibilité de réaliser un rachat de crédit malgré ce changement de situation.
Il y a aussi le cas où une des deux personnes mariées décide de divorcer alors qu'elles ont signé un contrat de rachat de prêt ensemble.


Les possibilités de rachat de crédit pour les personnes divorcées

Afin de connaître les possibilités de réalisation d'un rachat de crédit pour les particuliers concernés par le divorce, il est nécessaire de distinguer deux cas.


Cas d'un mariage sous la communauté de biens

Dans ce cas, tous les bien achetés appartiennent aux deux partis et chacun d'eux bénéficie de la moitié de leur valeur.
S'il s'agit d'un bien indivisible tel qu'un appartement, l'un des parties devra racheter la part de l'autre: on parle alors de rachat de soulte.
Dans le cas où l'un des conjoints souhaite réaliser un rachat de crédit, la banque prêteuse va s'assurer tout d'abord que le partage a bien été effectué.
Cela permettra à l'organisme de rachat de crédit de déterminer réellement ce qui appartient au demandeur.
Une fois cette vérification effectuée, le scoring du rachat de prêt classique va s'appliquer.


Cas d'une séparation de biens

Le divorce s'effectue plus facilement lorsque les conjoints se sont mariés sous le régime de la séparation de biens.
De cette manière, chacun récupère facilement ce qu'il possède une fois le divorce prononcé.
Dans le cas où il n'est pas possible de déterminer qui est le propriétaire d'un bien quelconque, chacun percevra la moitié de la valeur de celui-ci.
Cela concerne généralement les biens de faibles valeurs pour lesquels les deux partis ne s'intéressent guère.

Pour les particuliers divorcés qui étaient mariés sous le régime de la séparation de biens, ils ont le droit de réaliser un rachat de crédit sans aucune complication.
Le fait que chacun puisse prendre ce qu'il lui appartient facilite grandement l'évaluation du patrimoine financier du demandeur.
Il en est de même pour les couples pacsés ou vivant en concubinage souhaitant se séparer.
Ces personnes ne sont pas concernées par le régime de la communauté de biens et peuvent réaliser un rachat de crédit malgré leur séparation.


Que devient le rachat de crédit après un divorce?

Il y a également un cas de figure fréquent concernant les couples souhaitant divorcer mais ayant réalisé un rachat de crédit en commun au moment où ils vivaient ensemble .
Dans ce cas, la banque de rachat de prêt peut exiger le remboursement du montant restant dû une fois le divorce prononcé.
Pour cela, les deux partis pourront souscrire individuellement à un prêt bancaire afin de rembourser intégralement leur dette commune.
Il est également possible qu'une personne rembourse à son ancien conjoint la moitié de la dette restante.
Ainsi, cette personne n'a plus de dettes à rembourser et son ancien conjoint prendra par la suite le reste des mensualités à sa charge.
Afin qu'il n'y ait pas d’ambiguïté sur ce que chacun doit après le divorce, il est conseillé de procéder à ces arrangements financiers chez un notaire.


Conclusion sur le rachat de prêt pour les personnes divorcées

Les particuliers divorcés ne sont pas exclus de l'opération du rachat de crédit malgré leur changement de situation.
Beaucoup de personnes compensent leur perte de revenus due au divorce par le biais d'un rachat de crédit.
Cependant, le fait d'avoir été marié sous la communauté de biens peut augmenter la durée d'obtention du rachat de prêt.